L’honneur du pauvre et l’honneur du marchand. La Fuggerei, fondation de Jakob Fugger le Riche à Augsbourg,

In: Histoire Urbaine, (2010) ; 1 (27), S. 91-106
ISSN: 2101-003X
Zeitschriftenaufsatz / Fach: Geschichte
Fakultät für Geisteswissenschaften
Abstract:
La fondation de la Fuggerei, un lotissement pour pauvres à Augsbourg, par Jakob Fugger en 1 5 1 4, était une réaction au discours ambiant sur le Bien Commun et les personnes qui étaient censées le mettre à mal : d’un côté les riches marchands et leurs compagnies de commerce, de l’autre ces « mendiants forts » (starke Bettler), qu’on soupçonnait de demander la charité alors qu’ils auraient été tout à fait capables de travailler. C’est pourquoi Fugger n’acceptait dans sa fondation que des pauvres exerçant un travail, et donc honorables, les seuls à pouvoir légitimement solliciter de l’aide, par opposition aux mendiants. Mais la Fuggerei ne donnait pas seulement un toit à ces indigents, elle remplissait également une fonction de contrôle social. Ainsi, son architecture comme la disposition spatiale de ses rues et bâtiments rendaient impossible tout comportement déshonorant, tel que la boisson, le jeu ou la luxure. De cette manière, elle représentait pauvres et marchands honorables agissant de concert en parfaite harmonie avec les valeurs politiques fondatrices de la société urbaine.